Champs d'actions

Vegebe est active sur divers terrains, allant de l’économie à l’environnement et le social, en passant par la sécurité alimentaire.

Vegebe fait part d'un réseau dynamique d'organisations telles que UNIZO et FEVIA.
La collaboration avec les autres partenaires du commerce et de la transformation a donné lieu à la création du PTMV, la plate-forme du commerce en et de la transformation de matières premières et produits d'origine végétale.

Vegebe gère son secrétariat dans le FVPHouse à Berlare, ensemble avec Belgapom, la fédération du négoce et de la transformation de la pomme de terre, et Fresh Trade Belgium, la fédération des importateurs et exportateurs de fruits et légumes.
Afin de défendre les intérêts au niveau européen, Vegebe est membre de la fédération européenne PROFEL.

Economique

La Vegebe collabore avec les organisations agricoles BB et ABS afin d’aboutir à un encadrement complet des contrats entre les entreprises agricoles et horticoles d’une part et le négoce et la transformation d’autre part. Des contrats uniformes, renvoyant aux mêmes paramètres de qualité, sont en vigueur (normes de qualité pour les légumes de pleine terre destinés à l’industrie– Inagro édition 2010).

Ces contrats prévoient également l’obligation pour les contractants de faire appel, en cas de différend, à un arbitrage géré de façon paritaire par les organisations agricoles ABS, BB et la Vegebe. Cette procédure dispose d’une première instance et d’une possibilité d’appel.

Produits phytosanitaires utilisés: l’utilisation correcte et minimale des produits phytosanitaires pour la production des légumes destinés aux entreprises de la Vegebe est une priorité absolue. Plusieurs initiatives ont été développées en ce sens:

  • élaboration de fiches pour chaque culture afin d’obtenir un compte rendu des produits autorisés et des délais. Pour ce faire, la Vegebe collabore avec le DRC (Service de contrôle des résidus des criées belges).
  • élargissement des certifications pour les petites cultures
  • organisation d’études sur l’efficacité et tests de sélection
  • groupe de travail 'minor uses' de PROFEL.

Elaboration de statistiques pour l’industrie de transformation des légumes en Belgique (légumes contractuels, produits finis, emploi, investissements...).

Cette matière est suivie dans le groupe de travail agriculture de Vegebe.

Environnement

Par le biais d’un groupe de travail sur l’environnement et processing, de nombreux dossiers environnementaux sont suivis en Flandre et en Wallonie:

  • Autorisations environnementales (adaptation du projet BBT en collaboration avec l’ EPAS et la VMM)
  • Kyoto – énergie (Flandre et Wallonie)
  • Utilisation des eaux souterraines (projet Plate-forme régionale - GOM / SRD Flandre occidentale)
  • Problématique des boues
  • Utilisation des sous-produits destinés aux aliments pour animaux (OVOCOM – fiche sectorielle de produit)
  • Fonctionnement du VLIMO (en collaboration avec la FEVIA et Unizo)
  • Plusieurs projets d’étude par exemple en collaboration avec la KHBO Ostende sur la précipitation des phosphates
  • VLAREA
  • La Vegebe est également l’interlocuteur qui représente l’industrie de transformation des légumes auprès des instances environnementales régionales.

Social

La Vegebe est l’interlocuteur des employeurs, représentant l’industrie de transformation des légumes, notamment au niveau de la programmation sectorielle biennalle.

La Vegebe fait partie, via la FEVIA, des commissions paritaires 118 et 220, du conseil d’administration du fonds social de l'industrie alimentaire et du deuxième pilier.

Vegebe a élaboré en collaboration avec la Fevia et les syndicats une classification des fonctions moderne, avec des barèmes salariales dans le secteur des ouvriers de la transformation de légumes, qui a été publiée dans la CTT du 4/2/2011.

La coordination de ce travail est dans les mains du groupe de travail social.

Sécurité alimentaire

En 2000, la Vegebe a lancé un projet de sécurité alimentaire pour la production primaire via le CKC. Ce projet comportait:

  • un cahier des charges
  • un audit des entreprises agricoles par un organisme accrédité
  • une vérification par plan d’échantillonnage via un organisme accrédité
    (produits phytosanitaires et métaux lourds)

Via la PTMV et l'agrofront ce projet a été intégré dans le Standard GIQF pour la production primaire de végétaux et de produits végétaux, qui est géré par Vegaplan. Ce standard comporte des éléments de sécurité alimentaire, environnementaux et de qualité technologique et a été reconnu par l'AFSCA le 24/7/2006.

Entretemps le standard Vegaplan a été déclaré équivalent avec le système hollandais VVAk et VV aardappelen, et allemand QS.

Vegebe a réalisé ensemble avec Belgapom et Fresh Trade Belgium un guide autocontrôle pour le commerce et la transformation de pommes de terre, fruits & légumes. Ce guide s’inscrit dans le cadre de l’Arrêté Royal relatif à l’autocontrôle, à la notification obligatoire et à la traçabilité dans la chaîne alimentaire du 14 novembre 2003 et a été officiellement reconnu par l'AFSCA le 3/1/2007.

Des entreprises de la production primaire (Vegaplan) et le commerce et la transformation (guide autocontrôle commerce et transformation) peuvent laisser certifier leur système d'autocontrôle pour bénificier d'une contribution réduite à l'AFSCA.

Suite à un benchmark des check lists d'autres systèmes privés comme le BRC ou l'IFS, ces entreprises peuvent obtenir un cout réduit de leur audit via le 'one stop audit'.

Par le biais des fiches de produit et de transformation pour l’alimentation animale, les co-produits sont introduits dans le système autocontrôle certifié.

Vegebe a présenté un nombre d'initiatives dans le cadre de la durabilité et la limitation de pertes alimentaires.

Cette matière est suivie par le groupe de travail sécurité alimentaire et durabilité de Vegaplan.